Vision

Études

En parallèle de ses travaux d'exploration, Pétrolia et ses partenaires ont mené et procèdent encore à de nombreuses études, que ce soit en Gaspésie ou sur l'île d'Anticosti. Celles-ci recouvrent des aspects techniques, environnementaux et sociaux.

Études techniques
Ces études ont pour objectif de permettre la découverte, et éventuellement la production, de pétrole. Ainsi, préalablement au forage d'un premier puits, des travaux de géologie, de géochimie et de géophysique visent à identifier un potentiel de découverte et une cible pour implanter un premier forage.

Une fois la présence de pétrole démontrée, de nombreux travaux doivent par la suite être effectués pour délimiter la zone prospective, estimer l'importance des ressources et comprendre les caractéristiques du réservoir de manière à pouvoir le mettre en production.

Au fur et à mesure que ces travaux sont effectués, des hypothèses sont élaborées puis validées. Certaines ont jusqu'à présent été rejetées, d'autres modifiées ou simplement remplacées. La connaissance des permis est le fruit d'années d'efforts de la part des partenaires et a souvent fait appel à l'audace et à l'innovation.

Études environnementales
La perspective qu'une industrie pétrolière québécoise naissante puisse s'installer soulève des questionnements légitimes dans la population, notamment en matière d'environnement. L'industrie pétrolière exerce ses activités depuis plus d'un siècle ailleurs dans le monde et il a été démontré qu'il est possible de réaliser ces activités dans le respect de l'environnement. Ceci n'exempte évidemment pas l'industrie de faire ses devoirs, d'apporter des réponses aux questions posées et de composer avec les réalités du milieu.

Étude hydrogéologique, projets Haldimand et Anticosti

Simultanément, Pétrolia a initié la réalisation d'études scientifiques portant sur l'hydrogéologie des secteurs visés par ses travaux. Ces études menées par le Centre Eau Terre Environnement de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS-ETE) ont pour objectif de déterminer l'effet potentiel des travaux de forage sur la ressource en eau, à identifier des endroits plus vulnérables et, le cas échéant, à mettre en place les mesures de protection adéquates. Les puits d'observation réalisés dans le cadre de ces études sont destinés à l'évaluation et à la modélisation des systèmes hydrogéologiques des secteurs Haldimand et Anticosti, et permettront aussi d'effectuer un suivi environnemental.

Cette initiative, unique dans l'histoire de l'industrie au Québec, répond à l'une des principales préoccupations de la population. Pétrolia a jugé que cette sensibilité maintes fois témoignée méritait d'être étudiée avec sérieux et rigueur. L'appel qui a été fait au milieu scientifique et à l'INRS-ÉTÉ en particulier constitue une réponse appropriée à des préoccupations légitimes.

Ces travaux ont pour but de parfaire les connaissances des partenaires, à savoir :

  • s'il existe une relation entre la formation où se trouve la ressource pétrolière et le système hydrogéologique qu'on retrouve en sous-surface;
  • comment les activités d'exploration, particulièrement celles associées aux forages, affectent la ressource eau le cas échéant;
  • quelles seraient les mesures de mitigation à mettre en place pour prévenir l'impact des activités pétrolières sur le système hydrogéologique.

C'est pour approfondir ces connaissances sur une base scientifique que l'INRS-ETE a été invité à réaliser cette étude. De plus, Pétrolia et ses partenaires contribuent à l'avancement de la science puisque les résultats serviront également à d'autres sciences dont la géothermie.

Étude de l'impact des activités pétrolières sur les cerfs de Virginie, projet Anticosti

Pétrolia a confirmé son appui à titre de partenaire du secteur privé aux travaux de la Chaire Anticosti de l'Université Laval. Un projet spécifique a été élaboré en vue de déterminer l'impact des activités pétrolières sur le comportement des cerfs de Virginie, qui représentent une ressource importante pour l'île d'Anticosti sur les plans touristique et économique.

La Chaire Anticosti a reçu la confirmation du renouvellement de ses budgets par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Pétrolia est fière d'être associée aux travaux de cette chaire. Ses recherches fourniront un apport de connaissances qui permettra d'adapter les pratiques de manière à favoriser le développement harmonieux du potentiel pétrolier dans le milieu. Notre participation (200 000 $ sur cinq ans) à ces travaux illustre l'implication de la Société dans le milieu qui l'accueille.